La communauté indienne de Dar-es-Salaam (1891-1914)

Études gujarati et sindhi : sociétés, langues et cultures. « Club-Gujarat & Sindh-Club », École française d’Extrême-Orient

Franck RAIMBAULT, Agrégé de l’Université et docteur en histoire, membre du Centre d’Etudes des Mondes Africains (CEMAf) de l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne

La communauté indienne de Dar-es-Salaam durant la domination allemande (1891-1914)
Le positionnement d’une diaspora au sein d’une société coloniale

Malgré leur statut de sujets britanniques, les Indiens, essentiellement originaires du Gujarat et de toutes religions, se virent proposer une place de choix au sein d’une société coloniale allemande en construction qui offrait d’importantes opportunités économiques. Leurs négociants développèrent d’abord un discours d’attachement à l’œuvre coloniale allemande ; mais celui-ci dut se faire plus défensif lorsqu’ils se heurtèrent à partir de 1905 à un petit colonat européen qui leur était hostile pour des raisons économiques et raciales. De cette confrontation émergea une identité indienne transcendant des appartenances religieuses par ailleurs fort vivaces.

Mercredi 5 novembre 2008, de 18 à 20h (6-8 pm), à l’École Française d’Extrême-Orient, 22 avenue du Président Wilson, 75116, Paris. Grand Salon (1er étage). Métros : Trocadéro ou Iéna.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.