MIDAS, 2ème saison, 2009-2010

Calendrier du séminaire MIDAS 2009-2010

Mardi 13 octobre 2009 (Villejuif, 10h)

David Picherit (Université Paris Ouest – IFP ) Jeunes éduqués en zone rurale : castes, classe et nouvelles formes de migration en Inde du Sud.

La présentation du séminaire se trouve ici.

Mardi 10 novembre 2009 (Villejuif, 10h30)

Philippe Venier (Migrinter, Poitiers)  Du Kérala au Golfe arabo-persique. Spécificités et évolutions récentes d’un champ migratoire.

La présentation du séminaire se trouve ici.

Mardi 1er décembre 2009 (Villejuif, 10 h)

Matinée thématique : La diaspora indienne à l’île Maurice et au Canada : dynamiques de dilution et de différentiation culturelle

Anouck Carsignol (IHEID, Genève) Le rôle ambivalent de l’Inde dans la construction identitaire en diaspora : une étude des Biharis de l’île Maurice et des Punjabis du Canada
Intervention et présentation

Catherine Servan Schreiber (CEIAS, EHESS)
Brève présentation d’un corpus iconographique: Le migrant et sa représentation en Inde du Nord
Intervention et présentation

Musique et migration: Modèle caribéen ou modèle indianocéanique? L’exemple du chutney mauricien.
Intervention et texte de la présentation

Mardi 19 janvier 2010 (CEIAS, 10h)

Anthony Goreau-Ponceaud (ADES, Bordeaux 3) De La Chapelle à La Courneuve : entre tensions, visibilité et mobilisations.

Intervention et présentation

Mardi 16 février 2010 (Villejuif, 10h)

Matinée thématique Les associations de migrants sud-asiatiques, approche comparée France – UK

Thomas Lacroix (IMI, Oxford) Le déploiement transnational des associations indiennes en Grande-Bretagne: évolution et perspectives.

Intervention et présentation

Gaëlle Dequirez (CERAPS, Lille 2) Les associations tamoules sri lankaises dans la région parisienne, entre local et transnational. (présentation)

Mardi 9 Mars 2010

Julie Humeau (IRSEA, Aix-Marseille)  Dharamsala ou « Little Lhassa ». L’appropriation d’un village indien par les Tibétains de l’exil.

Intervention et présentation.

Jeudi 20 mai 2010 (Villejuif, 10h)

Matinée thématique

Pierre-Yves Trouillet (ADES, Bordeaux 3)  Recréer le sacré hindou hors de l’Inde. La territorialité religieuse des Tamouls de Maurice.

Présentation de l’intervention

Eric Leclerc (Ailleurs, Rouen). Visualiser la diaspora indienne. Apports de la représentation des réseaux à la cartographie des réseaux.

Présentation de l’intervention

Jeudi 10 juin 2010

Pierre Lachaier (EFEO) Les émigrés d’origine indienne au Portugal. La Comunidade Hindú de Portugal

La présentation du séminaire se trouve ici.

Aurélie Varrel

Chargée de recherche en géographie au CNRS Centre d'Etudes de l'Inde et de l'Asie du Sud, UMR 8564 CNRS-EHESS

More Posts

Philippe VENIER Mardi 10 novembre 2009 10h30

Du Kérala au Golfe arabo-persique.

Spécificités et évolutions récentes d’un champ migratoire.

Philippe VENIER (MIGRINTER, Université de Poitiers)

Depuis près de quarante ans, le Kérala constitue un des pôles majeurs de l’émigration indienne à destination des pays du Golfe arabo-persique. La spécificité de cette migration internationale réside dans le fait qu’il s’agit d’une migration de travail, intrinsèquement contractuelle et temporaire, sans possibilité d’acquérir la nationalité du pays d’accueil. Les parcours professionnels se diversifient, les durées de séjour s’allongent, des regroupements familiaux s’opèrent parmi certaines catégories de migrants, la circulation migratoire s’intensifie. Autrement dit, on assiste à la fois à des formes d’ancrages socio-économiques plus durables et à une plus grande fluidité des parcours migratoires. Néanmoins, si ce processus migratoire reste toujours d’actualité pour la majeure partie des Kéralais du Golfe, de nouvelles logiques migratoires apparaissent.

Un ensemble de facteurs, tant dans le pays d’origine que dans les pays d’accueil – avec ici l’exemple des Émirats Arabes Unis, favorisent ces nouvelles stratégies migratoires et engendrent ainsi des processus de territorialisation dans des espaces que l’on nomme désormais les little Kerala des villes émiraties et les gulf pockets du Kérala.

Philippe Venier est maître de conférence en géographie à l’Université de Poitiers et membre de MIGRINTER (UMR 6588 CNRS) (philippe.venier@univ-poitiers.fr).

Ecouter l’intervention de Philippe Venier :

Bibliographie :

VENIER Philippe (2005). L’émigration des Kéralais dans le Golfe. L’impact des mouvements migratoires internationaux sur une société en développement. In HABER Jana, METRAL France. Mondes en mouvements. Migrants au Moyen-Orient au tournant du XXIe siècle, Beyrouth, Presses de l’IFPO.

VENIER Philippe (2007). From Kerala to the UAE: emerging trends in a mature labour market. http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00324540/en/

VENIER Philippe (2009). Stratégies d’ancrage des immigrés kéralais (Inde du Sud) dans les villes des Émirats Arabes Unis, Magheb Machrek, n°199.

Lieu : Laboratoire Himalaya, CNRS, Villejuif, Salle de conférence (RDC). S’y rendre.


Aurélie Varrel

Chargée de recherche en géographie au CNRS Centre d'Etudes de l'Inde et de l'Asie du Sud, UMR 8564 CNRS-EHESS

More Posts

David Picherit, Mardi 13 octobre 2009, 10h

JEUNES ÉDUQUES EN ZONES RURALES :
CASTES, CLASSE ET NOUVELLES FORMES DE MIGRATION EN INDE DU SUD.

Cette présentation s’intéresse aux nouvelles formes de mobilité des jeunes « éduqués » de basse et de haute caste dans le district de Mahabubnagar en Andhra Pradesh, réputé pour les migrations de travailleurs asservis pour dette. Dans un contexte de politisation accrue des basses castes et de transformations des rapports sociaux au travail, les jeunes de basse caste d’un village de ce district ont accédé depuis une dizaine d’années au système scolaire.
Cet accès ne débouche toutefois sur aucun emploi conforme aux attentes et exigences de ces nouveaux lettrés. Ce passage par le système scolaire renforce nénamoins les volontés d’émancipation et d’affirmation de ces jeunes, volontés qui se confrontent aux résistances des hautes castes, mais aussi des travailleurs manuels au sein de leurs propres castes. L’étude des rapports quotidiens, oscillant entre conflit, camaraderie et résistance, nous permettra de décrire les luttes de prestige et de statut au sein du village, dans lesquelles les nouvelles formes de migration jouent un rôle essentiel. Nous questionnerons ainsi, à travers les attitudes corporelles et orales, les rapports changeants à la migration, au travail manuel et à la consommation de ces jeunes.

Bibliographie indicative :

JEFFREY, Craig, JEFFERY, Patricia, JEFFERY, Roger. When schooling fails : Young men, education and low-caste politics, in rural north India. Contributions to Indian sociology, 2005, vol. 39, n° 1, p. 1-38.

OSELLA, Filippo, GARDNER, Katy dir. Migration, Modernity and Social Transformation in South Asia. New Delhi : Sage Publications, 2004.

PICHERIT D., 2009. ‘Workers, trust us !’: Labour middlemen and the rise of the lower castes in Andhra Pradesh, In Breman J., Guérin I., Prakash A.(Eds.), India’s unfree workorce. Old and new practices of labour bondage, 2009, Delhi : Oxford University Press, p. 259-283.

Contact :

Laboratoire d’Ethnologie et Sociologie Comparative, Paris Ouest Nanterre La Defense.

Projet RUME/ANR Les Suds, UMR 201/IEDES.

picheritdavid[at]gmail.com

Lieu: Laboratoire Himalaya, CNRS. S’y rendre.

Aurélie Varrel

Chargée de recherche en géographie au CNRS Centre d'Etudes de l'Inde et de l'Asie du Sud, UMR 8564 CNRS-EHESS

More Posts